L'odeur des pommes de Mark Behr

Partager cet article

 

L_odeur_des_pommes_de_Mark_BehrRomans / Afrique du Sud
5_etoiles
L'odeur des pommes
de Mark Behr
Aux éditions JCLattès
Un roman troublant sur la vie d'une famille afrikaner dans les années 1970.

 

En 1993, à 30 ans, Mark Behr publie son premier roman en langue afrikaner. Traduit 2 ans plus tard en anglais et 17 ans plus tard en français, L'odeur des pommes marque les esprits. 

Marnus a 10 ans, il vit au Cap en Afrique du Sud, ses parents ont fui la Tanzanie après la nationalisation des terres par les socialistes.

C'est à travers les yeux du jeune garçon que le lecteur appréhende ce qu'était la vie en Afrique du Sud dans les années 1970 : les Afrikaners, blancs et aisés d'un côté et les Coloured, noirs et brimés de l'autre.

Le père est un général de l'armée sud-africaine, la mère ancienne cantatrice, ils vivent dans une ferme au bord de la mer. Marnus connaît une enfance dorée qui va petit à petit s'effriter devant la réalité des injustices et la découverte du vice.

Un roman étonnant, troublant sur une période charnière de l'histoire de l'Afrique du Sud.

Une écriture fluide, sans artifice pour un auteur à découvrir sans attendre.

zoom

L'identité afrikaner

Le thème principal de L'odeur des pommes porte sur l'identité afrikaner.

Quelle est cette culture, cette identité afrikaner qui a produit l'apartheid ?

Comment la famille avec qui l'on a vécu pendant des années en les aimant ont pu incarner à ce point le Mal ?

Ces questions soulevées par Mark Behr ne seraient-elles pas à l'origine de la gêne diffuse ressentie à la lecture de son premier roman ?

en-vente-a-la-boutique-africavivre

​ 

Article précédent
Monsieur Ki de Koffi Kwahulé
Article suivant
Loin de mon père de Véronique Tadjo
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !