Ici-et-maintenant-Paul-Auster-J-M-Coetzee

Essais / Afrique du Sud

Conversation entre 2 géants de la littérature contemporaine Ici & Maintenant - Correspondance entre J.M. Coetzee et Paul Auster

Actes Sud Une correspondance qui permet d’entrer dans l’intimité de deux hommes particulièrement pudiques.

Partager cet article
Quand le Sud-africain John M. Coetzee et l’Américain Paul Auster entretiennent une conversation épistolaire, on s’attend à une discussion de haut vol.

Gagné : ce recueil, alternant réflexions d’ordre philosophique et échanges plus prosaïques est un amour du genre. Et une manière habile de casser leur image commune d’écrivains austères (sans jeu de mot).

L’un faxe, l’autre envoie des mails

L’exercice a un côté suranné, renvoie à l’époque où les moyens de communication rapide et en particulier le téléphone n’existaient pas. Malgré quelques exemples récents (notons par exemple la conversation entre Henri-Lévy et Houellebecq), la correspondance épistolaire se fait donc très rare.

J-M-Coetzee-et-Paul-Auster

« Les meilleures et les plus durables des amitiés sont celles qui sont fondées sur l’admiration. » Lettre de Paul Auster à J.M. Coetzee


Usant chacun de leurs moyens (à Coetzee l’email, à Auster le fax), ces figures marquantes de la littérature contemporaine ont su remettre ce format au goût du jour.

Les thématiques traitées sont elles aussi dans l’air du temps. Priorité au sport, et notamment au sport vu à la télé, qui occupe une bonne partie de leurs conversations.

Frais, intelligent, ce recueil est aussi l’occasion de considérations plus profondes et permet d’entrer (un peu) dans l’intimité de deux hommes particulièrement pudiques.


Lecture de J.M. Coetzee et Paul Auster

Zoom

La rencontre entre Coetzee et Auster

Leur rencontre a lieu en Australie lors du Festival d’Adélaïde de 2008.

Les deux hommes, qui se lisaient mutuellement, font alors connaissance et décident d’entreprendre une correspondance régulière.

L’histoire ne dit pas s’ils avaient à ce moment-là dans le coin de leur tête l’idée de compiler leurs lettres et de les éditer sous la forme d’un recueil…

Romain Dostes

Article précédent
La Rose dans le bus jaune d'Eugène Ebodé
Article suivant
Peter Abrahams, un grand nom de la littérature africaine
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !