Lusaka by night de John Wizards

Albums / Afrique du Sud

Lusaka by night de John Wizards

LA révélation musicale de ce début d’année 2014.

Partager cet article
Frais, éclectique, le son du crew sud-africain John Wizards nous laisse penser que 2014 sera une grande cuvée.

Emmenée par John Withers, cette formation de 6 jeunes magiciens de la musique marie électro, pop et rythmes africains avec une douceur toute particulière.

Certifiée par le tout-puissant Guardian comme l’un des albums majeurs du moment (et on ne le contredira pas), Lusaka by night est à notre connaissance l’expérience la plus aboutie de son minimaliste 100% africain.

John-Wizards

6 jeunes magiciens de la musique forment le groupe John Wizards.


Même si cet album contient des effluves de RnB et de musique hindie qui viennent de loin, certainement d’Occident, la saveur de cet album est tout africaine.

Forte des influences de rumba congolaise et plus particulière du génial Franco Luambo, mais aussi de Brenda Fassie et de la scène house sud-africaine, Lusaka by night fait par ailleurs entendre les langues du continent, du swahili au kinyarwandan.

Comme son nom le suggère, le dernier opus des Wizards sud-africains vous procure la même joie tranquille qu’une traversée nocturne en voiture ou en taxi, quand la ville s’est un peu endormie et que ne résonne plus qu’une vieille radio enthousiaste…

Un plaisir simple, mais très intense, que nous vous invitons à partager bien évidemment.

 

John Wizards - Lusaka By Night

Zoom

Emmanuel Nzaramba, la voix des John Wizards

Né d'un père hutu et d’une mère tutsie, Nzaramba décide en 2011 de quitter son pays natal, où il avait du mal à trouver l'acceptation et la sécurité.

Arrivé au Cap, après des années à jouer de la musique reggae au Rwanda mais aussi en Ouganda et au Mozambique, Nzaramba a un parcours qui ressemble à tant de jeunes musiciens africains : une somme de galères sans nom.

Qui dans son cas, fort heureusement, se sont révélées payantes.

Romain Dostes

Article précédent
Just my land d’Erik Aliana
Article suivant
Akalé Wubé réinvente le jazz des Hauts Plateaux
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !