Partager cet article :
 

 

L_enfant_noir_de_Camara_LayeJanvier 2012 / Romans / Afrique
4_etoiles
L’enfant noir
de Camara Laye
Editions Pocket
Un véritable classique de la littérature francophone africaine.

 

Certains d’entre vous ont peut-être étudié ce livre durant leurs années scolaires. Avec l’aide d’un professeur passionné, ils se sont peut-être même pris au jeu de la narration de ces souvenirs véritablement exotiques.

Ce livre est celui d’un homme mûr qui se penche, à travers le temps et l’espace, sur son passé.

Tout commence dans son petit village où, vu par les yeux d’un gamin de cinq ans, la vie traditionnelle se déroule avec bonheur entre sa mère, son père forgeron, sa grand-mère, sa famille et ses amis.

Le récit se termine, un plan de Paris en poche, dans l’avion qui l'emmène en France et qui l’éloigne durablement de ses proches clôturant ainsi définitivement son enfance.

Ce récit est passionnant car il plonge son lecteur dans la vie d’un village africain des années 1930, probablement bien éloignée de ce qu’elle est aujourd’hui.

Les différentes étapes de la vie d’un enfant y sont décrites fidèlement, le point culminant étant celle de la circoncision, véritable entrée dans le monde des adultes.

Ces descriptions fidèles font de ce livre un témoignage unique sur une Afrique sahélienne imprégnée d’un Islam bien particulier car mâtiné d’animisme que l’on découvre à travers un mystérieux petit serpent noir ou par des relations particulières avec les crocodiles.

C’est enfin une description du monde de l’enfance qui n’est pas sans similitude avec ce que l’on peut vivre sous d’autres latitudes. En cela, ce livre touche à l’universel, chacun pouvant se retrouver dans le portrait de cet enfant quand il narre ses relations avec sa grand-mère, ses oncles, ses amis, les « grands » à l’école, son premier amour...

Le style de l’auteur, direct, vivant et alerte, en fait un ouvrage facilement accessible qui n’intéressera pas que les passionnés d’Afrique. Indispensable à qui aime la littérature en général, L’enfant noir mérite bien un succès qui ne se dément pas depuis sa parution en 1953.


L'enfant noir en DVD
, film de Laurent Chevalier adapté du roman de Camara Laye.

zoom

L'Afrique Occidentale Française

L’AOF s’étendait sur la zone sahélienne de l’empire colonial français et fédérait huit états couvrant un territoire allant du Mali au Sénégal et de la Mauritanie à la Côte d’Ivoire et au centre géographique duquel se trouve Bamako. Bref, 25 millions d’habitants sur plus de 4 600 000 km2, essentiellement désertiques, dirigé de Dakar par un administrateur colonial.

C’est dans ce contexte administratif que le jeune Camara Laye grandit dans un petit village de Haute Guinée sur le fleuve Niger, qu’il fut détecté à l’école, qu’on le poussa à faire ses classes à Conakry et à qui l’on proposa enfin une bourse pour achever ses études en métropole.

Comme quoi la méritocratie pouvait aussi exister au fin fond de l’empire colonial.

Rédigé par 2Biville
en-vente-a-la-boutique-africavivre

​ 

Revenir
Partager cet article :
 
 
Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir